Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise va à la conquête des abstentionnistes !

Le paysage politique français a connu un week-end bien chargé. Comme plusieurs autres partis, la insoumise a organisé sa rentrée politique ce dimanche 29 août 2021 dans la Dôme. Cette grande messe lance officiellement la campagne du candidat du parti, Jean-Luc Mélenchon qui décide d’aller à l’assaut de l’abstention.

La France insoumise et ses militants ont repris avec les grandes manifestations politiques desquelles ils étaient privés à cause de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Réunis devant le lac de Châteauneuf-sur-Isère, ils étaient des centaines à participer à ce rendez-vous au cours duquel Jean-Luc Mélenchon a présenté son discours de campagne.

C’est le moment de dévoiler les grandes lignes de son projet qu’il propose aux Français. Son objectif est de séduire et d’inciter le plus grand nombre d’électeurs. Pour cela, il trouve déjà une stratégie qu’il juge efficace.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Mélenchon (@jlmelenchon)

Convaincre les abstentionnistes à se rendre aux urnes

« Aller chercher les abstentionnistes pour qu’ils votent pour la France insoumise. » C’est le grand défi que s’est lancé Jean-Luc Mélenchon lors de la rentrée politique de son parti. Le leader insoumis a décidé de consacrer ses grands discours, ses envolées lyriques aux abstentionnistes qui ont brillé lors des élections régionales.

« Je veux dire haut, fort et ferme que l’abstention est le pire qui puisse nous arriver, car les sondages disent, de la manière la plus claire qui soit, plus ça vote plus nous sommes forts, moins ça vote plus Macron et Le Pen sont forts. L’abstention vote Macron. Qui s’abstient lui laisse les mains libres pour continuer la sale besogne qu’il a commencée », a-t-il déclaré.

En effet, selon les sondages, le leader de LFI est en nette régression comparativement à 2016 à la même période. Là où il était crédité de 12 à 15 % d’intentions de vote en 2016, il est juste entre 7 et 10 % aujourd’hui. Selon l’analyse des résultats, l’électorat de Jean-Luc Mélenchon est composé en grande partie de classes populaires qui se sont abstenues en grand nombre lors des régionales.

Le leader insoumis doit ainsi reconquérir cet électorat s’il veut se donner une chance de remporter la présidentielle de 2022, et il semble en est bien conscient. « S’ils vont voter, on est au second tour. S’ils ne vont pas voter… », a-t-il soufflé à la presse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Mélenchon (@jlmelenchon)

Rallier les anti-pass sanitaire

Combattre le pass sanitaire fait également partir de la stratégie de Jean-Luc Mélenchon. « Nous nous opposons au pass sanitaire parce qu’il est attentatoire à la liberté dans le monde du travail, dans la société, dans les rapports humains », a-t-il expliqué à ses militants.

Cependant, le leader insoumis refuse de s’associer à l’extrême droite dans ce combat. « Nous sommes exaspérés, lorsque nous allons manifester, de recevoir d’un côté les leçons de la bien-pensance de la caste et de l’autre de devoir supporter l’extrême droite et les antisémites qui racontent et font de n’importe quoi », a-t-il souligné. Il lance un appel aux mouvements ouvriers et associatifs d’entrer dans la danse.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon, le candidat de la France insoumise va à la conquête des abstentionnistes !