Pourquoi Anne Hidalgo et Yannick Jadot s’opposent-ils à la primaire populaire ?

Le souhait de plus de 200 000 inscrits pour tenter de rassembler les candidats de la gauche en vue de la prochaine présidentielle aura été vain. Les candidats écologiste et socialiste ont systématiquement rejeté l’idée d’une primaire populaire. Leur réponse espérée jusqu’au mardi a été négative. Ni Yannick Jadot ni ne se sont pas retrouvés dans le schéma d’une alliance de la gauche dans la course de 2022 à l’Élysée.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Yannick Jadot (@yannickjadot)

Yannick Jadot estime avoir passé par une primaire et n’entend pas se prêter à nouveau à l’exercice

Leur verdict est attendu jusqu’au mardi soir, et moins étonnant, Yannick Jadot et n’ont pas donné une suite favorable à la proposition énoncée par le mouvement de la Primaire populaire pour n’avoir qu’un seul prétendant de la gauche au premier tour de la présidentielle en avril prochain.

Au nombre des principaux candidats, l’insoumis Jean-Luc Mélenchon avait déjà évoqué cet été son refus officieux de remettre sa candidature en jeu, via un vote à cette primaire. Christiane Taubira de son côté, qui appartient au top 10 des personnalités plébiscitées par cette Primaire populaire, a demandé plus de temps pour répondre.

Quelques jours plus tôt, des proches de l’eurodéputé et candidat écologiste à la présidentielle, dont, le député Matthieu Orphelin, alors encore au poste de porte-parole, le conseiller François Lamy et Sabrina Sebaihi, elle aussi porte-parole du candidat, ont retrouvé les responsables de la Primaire populaire – Mathilde Imer, Samuel Grzybowski et Guillaume Duval dans un restaurant proche de l’Assemblée nationale, pour leur rendre compte du refus de Yannick Jadot de participer à cette primaire.

En effet, le candidat des écologistes leur a fait savoir qu’il était déjà passé par un primaire, et qu’il ne comptait pas se relancer dans l’exercice. En septembre dernier, il avait effectivement battu sa concurrente directe, l’écoféministe Sandrine Rousseau à l’issu

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Yannick Jadot (@yannickjadot)

Pas de possibilité de voter Jadot ou Mélenchon selon la candidate socialiste.

À travers un message, la maire de paris et candidate à la présidentielle leur a répondu ce mardi sans langue de bois. Elle refuse de participer à cette primaire, puisqu’elle ne considère pas possible de voter ni pour Yannick Jadot encore moins pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, deux autres candidats souhaités à ce scrutin, susceptibles comme elle d’être qualifiés.

Faut-il ranger l’espoir d’une candidature commune de la gauche après cette déclaration d’Anne Hidalgo ? Pas avant mardi minuit. Les instigateurs de cette primaire populaire espèrent un revirement avant minuit. « Nos téléphones restent ouverts, jusqu’à minuit ils peuvent prendre leurs responsabilités », indique Samuel Irzykowski. Constitué de plus de 200 000 inscrits, le mouvement qui espère encore pouvoir compter sur Christiane Taubira pourrait autrement annoncer mercredi matin la tenue d’un vote fin janvier, faisant office de sondage grandeur nature.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Pourquoi Anne Hidalgo et Yannick Jadot s’opposent-ils à la primaire populaire ?