Nabilla : elle pousse un gros coup de gueule contre la Une de Charlie Hebdo !

Nabilla a avoué avoir été profondément choquée par la dernière Une de « Charlie Hebdo » qui caricaturait le président turc, Edrogan. Mais les internautes lui ont dit de “rester à sa place”… Aïe !

Nabilla-challenge

Apparemment l’humour du journal Charlie hebdo est loin de faire l’unanimité dernièrement. Les événements tragiques qui sont survenus dernièrement à cause de ses fameuses images satiriques ont fait réagir de nombreuses personnalités publiques. Mais la réaction que personne n’attendait, c’est certainement celle de l’ancienne starlette de télé-réalité Nabilla.

Nabilla est choquée et en colère

Sur son compte , l’ancienne candidate des Anges de la téléréalité a souhaité, elle aussi, donner son avis sur la dernière Une du journal Charlie hebdo.

La dernière caricature qui a été publiée par l’hebdomadaire satirique mettait cette fois-ci en scène le turc en slip, affalé dans son fauteui,l une bière à la main, s’écriant « Ouuuuh le Prophète » tout en dévoilant les fesses nues d’une femme voilée.

En titre, on pouvait lire un audacieux : « Erdogan, dans le privé, il est très drôle« 

Si cette caricature a pu choquer le public, son but était encore une fois de faire parler de la tragique situation. Les journalistes de l’hedo avaient d’ailleurs annoncé que cette image était en fait une réponse à l’homme d’État turc qui avait attaqué le président de la république . Ce dernier avait notamment exprimé des mots de soutien en faveur de la liberté d’expression et du droit à l’humour et à la caricature, suite à l’exécution barbare de Samuel Paty

Si les intentions derrières ces dessins étaient profondément louables, la réception du public n’a pas été celle qui était attendue.

Nabilla s’est rapidement insurgé sur Twitter en publiant la caricature accompagnée d’un commentaire personnel cinglant : « Franchement ça sert à quoi de faire ça ???« 

La jeune starlette et maman du petit Milann a par la suite avoué avoir été profondément indignée et choquée par cette image… Un point de vue partagé par de nombreux fans, mais pas par tout le monde.

« Quel cauchemar… »

La jeune maman aurait pu en rester là, mais elle a tenu à préciser ses propos, et le pourquoi de son avis : « Je suis chrétienne. Mais j’ai jamais vu un aussi grand manque de respect. Si ça, c’est la liberté d’expression, j’ai bien honte de mon pays« , a-t-elle notamment déclaré sur Twitter.

Nabilla en a d’ailleurs profité pour partager l’une des anciennes caricatures du journal satirique qui mettait notamment en scène la mort d’Aylan, le petit garçon syrien qui avait été retrouvé noyé en 2015 aux côtés de son frère : »Quel cauchemar…« , avait-elle commenté sous la photo de Une du Charlie Hebdo.

Et si certains fans se sont bien évidemment rangés du côté de la star, d’autres internautes ont souhaité souligner que l’ de la situation tenait plus dans la gestion et “l’accueil” qui était réservé aux migrants, que dans cette image qui ne faisait que dénoncer ce tragique événement.

Un débat sans fin.

Les internautes invitent Nabilla à “rester à sa place”

Pour une grande majorité d’internautes, Nabilla ferait mieux de rester à sa place.

Pour eux, celle qui a récemment défrayé la chronique suite à ses propos concernant “l’affaire Mila” devrait plutôt se concentrer sur sa petite vie luxueuse et ses placements de produit, et laisser la a ceux qui ont une certaine légitimité sur le sujet.

Pour certains journalistes, Nabilla « s’est crue autorisée, sous prétexte de sa notoriété, à parler d’un sujet grave, sans se rendre compte de l’influence qu’elle peut avoir su la jeunesse”.

Et cela est bien plus complexe qu’il n’y paraît, car ce type d’influence vaut aujourd’hui à la jeune Mila qui est menacée de mort, de devoir s’adapter à une nouvelle vie, brisée, et sous protection policière


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !