Longévité : vous pourrez aider vos proches à vivre plus longtemps si vous prenez le temps de les écouter !

Une bonne physique n’est pas la seule condition garantissant la longévité. Dans l’espoir de vivre assez longtemps avec toutes ses facultés, l’homme doit aussi entretenir sa santé mentale. Un autre aspect de la vie humaine qui intègre plusieurs facteurs psychologiques notamment l’écoute. 

Selon une récente étude scientifique, cet aspect important des relations humaines peut être la miracle favorisant une plus longue durée de vie. Plus qu’une possibilité, être écouté devient donc un besoin vital. 

Écouter ses proches permet de les aider à vivre plus longtemps

Le besoin de parler et de se faire écouter a toujours été pour l’homme un besoin psychologique. Il entre d’ailleurs dans le cadre de tout processus de socialisation que ce soit en famille, au travail ou avec ses amis. Mais aujourd’hui, de nouvelles données actualisées sur le sujet permettent d’en élargir l’étendue de son utilité. 

En effet, une étude scientifique publiée dans la revue médicale américaine Jama Network Open permet de corroborer la thèse que l’écoute a un effet de rajeunissement vital pour les personnes qui en bénéficient. Ainsi donc, lorsque vous écoutez régulièrement vos parents, vos collègues de travail ou encore vos amis intimes, vous avez un impact positif sur leur cognitive. 

L’arrivée à cette conclusion a été faite grâce à une analyse élaborée sur près de 2000 participants adultes concernant leur degré de socialisation. 

 

Une expérience qui a révélé les vertus cognitives et thérapeutiques de l’écoute

Au cours de cette étude scientifique d’observation réalisée sur les participants, on a pu clairement déduire que l’écoute permettait d’augmenter la résilience cognitive. Cette notion de santé psychique peut se définir comme la capacité d’un homme à préserver ses réflexes mentaux malgré l’avancement de son âge. 

Toujours selon cette étude, ce renforcement de la résilience cognitive aurait pour bénéfice de permettre aux fonctions du cerveau d’être moins vulnérables devant certaines maladies. C’est le cas notamment de la d’Alzheimer qui s’explique le plus souvent auprès des personnes âgées comme dues à une baisse de la résilience cognitive.

 Pour permettre donc à tous de profiter des avantages de l’écoute l’un envers l’autre, l’esprit de solidarité a été préconisé. Il a également été conseillé de compléter l’exercice de ce sens de l’écoute avec le développement de relations de qualités. 

L’écoute de soutien est spécifiquement recommandée dans ce cas de figure

Comme vous l’imaginez certainement, il existe plusieurs types d’écoute qui agissent différemment sur l’aspect mental humain. 

Le plus souvent utilisée est l’écoute active. En effet, il permet d’entendre les confidences de l’autre tout en interagissant avec lui pour lui permettre de mieux prendre conscience de ses réalités. C’est l’écoute mise en pratique généralement par les psychologues ou encore les psychiatres. 

Mais loin de là, l’écoute recommandée dans le cadre du renforcement de la résilience cognitive est l’écoute de soutien. Une écoute qui consiste à recevoir les confidences de l’autre en étant juste sympathique afin de l’apaiser émotionnellement. Cette écoute visée n’a donc pas pour but de chercher à modifier la perception de l’autre, mais plutôt de réussir à le débarrasser de son sentiment de solitude. 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Lifestyle / Longévité : vous pourrez aider vos proches à vivre plus longtemps si vous prenez le temps de les écouter !