Gérard Jugnot : son père décédé lui disait souvent qu’il finirait clochard ! Il se dévoile !

Ce dimanche 15 novembre, l’acteur Gérard Jugnot a accepté de se livrer sur des questions très intimes qui concernent sa vie privée.

C’est ainsi que ses fans ont pu découvrir qu’il avait des rapports compliqués avec son père, car ce dernier ne croyait pas vraiment en son talent d’.

Les grandes stars du comme les sont des hommes et femmes accomplis avec une carrière florissante dont ils peuvent être fiers. Toutefois, pour plusieurs d’entre eux, le chemin n’est souvent pas facile pour en arriver là. C’est le cas de l’acteur français Gérard Jugnot, qui s’est confié ce dimanche sur son parcours difficile et les réactions de son père face à son choix de carrière. C’était une riche en émotions pour l’homme âgé aujourd’hui de 69 ans.

Gérard Jugnot est pessimiste à cause de son père

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gerard Jugnot (@gerardjugnot.off)

Lors de son interview de ce dimanche 15 novembre dans l’émission Sept à Huit, l’acteur Gérard Jugnot s’est livré sur son passé et ses relations avec ses parents. Il a abordé un sujet particulièrement sensible, son éducation et son lien avec son père. Il a fait savoir qu’il tenait de ce dernier, plusieurs de ses traits de caractère, tels que sa tendance à être pessimiste.

En effet, l’acteur ne s’en cache pas, il est plutôt du genre pessimiste au . Cette façon de voir les choses, il la doit à son père, un homme qui d’après lui n’était pas du tout enthousiaste par rapport à son envie de devenir acteur. D’ailleurs, il ne lui a jamais caché son impression à ce sujet, et lui a toujours fait savoir qu’il n’était pas d’accord avec ce choix de carrière.

D’après Gérard Jugnot, la phrase préférée de son père était « T’emballe pas ! ». Il lui a même lancé une fois : « T’emballe pas, tu finiras clochard ». Le père de l’acteur était un homme inquiet, qui préférait la sécurité avant tout, au détriment de la passion. Il n’hésitait donc pas à réfréner les ardeurs de son fils chaque fois qu’il lui parlait de son métier d’acteur.

« Mon père voyait les choses un petit peu en noir », déclare l’acteur lors de son interview. Il n’avait pas le sens de la dérision, ni la capacité de transformer cette noirceur en plaisir. C’est donc cette manière de voir les choses qui a influencé le caractère de Gérard Jugnot, qui jusqu’à aujourd’hui reste un homme pessimiste.

Malgré tout, Gérard Jugnot a eu un père aimant qu’il admirait…

Malgré des rapports un peu compliqués avec son père, Gérard Jugnot avoue qu’il n’a jamais manqué de rien. Il fait savoir que lorsqu’il était plus jeune, son père était pour lui un véritable « dieu ». Il y avait de l’amour, de la tendresse, et il a pu avoir une enfance heureuse. C’est d’ailleurs grâce à ses parents qu’il a appris la gourmandise et l’amour pour le cholestérol.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gerard Jugnot (@gerardjugnot.off)

Finalement, leur pessimisme n’a été qu’une source supplémentaire de motivation pour l’acteur. Il a fait plusieurs films, pour leur montrer qu’il était parfaitement possible de vivre du métier d’acteur. Pour ses parents, le plus important était qu’il trouve une source de revenu fiable pour s’assumer et ne pas finir à la rue. Il y est parvenu, et heureusement, son père a pu assister à certains de ses succès avant de mourir.

Il enregistrait même certains des films dans lesquels son fils apparaissait. C’est bien la preuve que finalement, Gérard Jugnot faisait la fierté de son père.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.